Le salon du mariage à l’Abbaye du Valasse

Organisé par un collectif de commerçants locaux, cet événement a mis à l’honneur le territoire tout le week-end.

Robes, menus, bijoux, agence de voyage ou encore DJ, tout ce qui fera de votre mariage une réussite était réuni ce week-end du 1er au 3 février à l’abbaye du Valasse. Particularité de ce salon : il est organisé par une association de commerçants locaux. Ici, au moins “75 % des exposants sont du pays de Caux” assure Tony de Caldas, co-organisateur de ce quatrième salon du mariage.
Le samedi 2 février, la radio Horizon était présente pour 6 heures de direct de 9h à midi puis de 14h à 17h. Au micro, Cédric, Alain Bernard et FabriceShow se sont succédés sous l'orchestration de Luc resté en studio à Villers-Ecalles.

Local et rassurant

Un traiteur de Lillebonne, une photographe de Saint Romain de Colbosc ou un bijoutier de Rives en Seine, voilà de quoi rassurer les futurs mariés, inquiets du moindre accroc dans l’organisation quasi militaire de leur futur mariage. “S’il faut aller à Paris acheter sa robe et que le jour du mariage vous faites un trou ou une tâche dessus, c’est foutu ! note en bon commerçant Tony de Caldas. Car l’argument fait mouche : la proximité est une sécurité. “On choisit les exposants en fonction de leur qualité et en fonction de leur secteur géographique afin de couvrir le mieux possible de territoire” nous dit Tony de Caldas. Par ailleurs, “le salon est évidemment ouvert à tous les mariages et à tous les budgets.” Idéalement situé entre les deux grandes villes de Seine-Maritime, ce salon attire chaque année entre 1500 et 2000 personnes : “C’est le plus gros salon de la région maintenant que Le Havre n’a plus son salon du mariage. Les gens viennent même de Rouen” explique le commerçant. Sur place tout est fait pour aider les futurs mariés dans une ambiance travaillée. Ainsi, des défilés de robes de mariées ponctueront ces deux journées de salon. Une tombola permettra de gagner des cadeaux offerts par chacun des exposants. Une radio, propre à l’événement, finira d’ajouter une atmosphère “chic” à ce salon. Car, l’enjeu pour l’association de commerçants est fort.

Enjeu économique

Depuis quatre ans, le collectif a gagné des marchés “que chaque membre n’aurait peut-être pas réussi à obtenir seul” avance Tony de Caldas. Résultat : le chiffre d’affaires de chacun de ces commerçants a connu une augmentation de 20 à 30 %. “On se donne de la visibilité. Autant promouvoir un collègue du coin plutôt que quelqu’un d’autre.” conclut-il.

Des offres spéciales salon sont à retrouver sur place. Des week-ends et des soirées pour deux personnes avec menus “bistronomiques” sont à gagner.

Share Button

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Accessibilité