Christine and the Queens

"Dans ma veste de soie rose, je déambule morose..." Bien qu'elle s'apprête à s'envoler pour l'Amérique afin de défendre sur scène son premier album "Chaleur humaine", rebaptisé "Christine" pour l'occasion, la plus célèbre nantaise de l'année 2015 n'oublie pas pour autant le public qui l'a révélée. En effet, Christine and the Queens dévoile un nouveau clip pour illustrer le titre "Paradis perdus".

"L'idée était qu'il me donne l'air trop vieille puis trop jeune"

Cette chanson audacieuse et émouvante, empruntée à Christophe et produite à l'origine par Jean Michel Jarre, a été totalement réinventée au piano avec, par ailleurs, des passages empruntés au titre "Heartless" de Kanye West. Comme bien souvent, Christine and the Queens mêle la langue de Molière et celle de Shakespeare. Mais pour la première fois dans l'un de ses clips, elle reste statique, paralysée dans son costume rose pâle, signé par le jeune créateur français Jacquemus, qui ne cesse de s'agrandir, à la manière d'"Alice au pays des merveilles". « Le costume devait grandir. Être vivant. L'idée était qu'il me donne l'air trop vieille puis trop jeune, puis trop petite et trop grande. Je suis perdue dedans » a expliqué Christine à Vogue.

Pourtant aussi célèbre pour ses premiers tubes que pour ses chorégraphies signées Marion Motin, la chanteuse mise cette fois-ci sur l'émotion, palpable sur le bout de ses lèvres, dans sa voix et son regard. Assise dans un fauteuil installé au milieu d'un grand studio vide, l'artiste fait écho à son parcours, elle qui révélait il y a quelques jours au Parisien que peu de personnes ont cru en elle à ses débuts.

Source Chartsinfrance.net

Share Button

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Accessibilité